Dissertation Economique Gratuite

»Le sujet fait référence au débat sur l'importance relative des éléments qui produisent la croissance. Il faut donc poser le problème du « reste » inexpliqué et formuler des hypothèses. Mais si l'augmentation des quantités de facteurs explique, pour une part, l'augmentation de la production, mesurable par la croissance du produit intérieur brut, on ne peut rendre compte de la croissance observée à partir de ces seuls éléments quantitatifs.

Ces hypothèses doivent avoir une caution scientifique. Le progrès technique, incorporé dans le progrès des connaissances et des savoir-faire et dans les innovations techniques, apporte, dans la plupart des pays, une contribution décisive à la croissance économique.

Becker) inclut aussi l'expérience accumulée ou l'état de santé physique et l'aptitude mentale au travail de la population.

Les dépenses de recherche contribuent, pour une grande part, à la fois au progrès des connaissances et à la mise au point de nouveaux produits ou de nouveaux procédés de production. Schumpeter, l'innovation est au cœur de l'explication de la croissance, parfois irrégulière, de la production de richesses.

Ce sont pourtant les efforts consentis pour la recherche-développement qui sont largement à l'origine de la croissance presque continue de la productivité globale des facteurs que connaissent nos pays.

Character Analysis Essay Short Story - Dissertation Economique Gratuite

En France, la PGF s'est accrue de plus de 50 % entre 1978 et 2010, l'accident de 2009 étant le résultat du recul ponctuel du PIB lié à la crise financière (document 3).La recherche et la croissance interagissent donc l'une sur l'autre, comme le soutient la théorie de la croissance endogène qui voit dans le progrès technique, non un facteur extérieur au champ économique, mais un enchaînement produit par la croissance elle-même.En dernier lieu, il faut mentionner, parmi les éléments qui favorisent la croissance, le rôle du cadre légal et institutionnel dans lequel évoluent les acteurs de l'économie.On voit le rôle majeur joué dans le processus de croissance par l'essor des TIC aux États-Unis, au Japon et au Canada, notamment à travers l'investissement immatériel : aux États-Unis, le recours aux TIC a contribué à un demi-point de croissance chaque année sur la période considérée (document 1).Le capital technique est donc, encore aujourd'hui, un facteur de croissance, même s'il faut remarquer que seule une partie des équipements installés est, à l'instant La croissance du PIB ne s'explique qu'en partie par l'augmentation du travail et du capital.Aujourd'hui, on regroupe les éléments (non dissociables) de ce résidu sous l'expression « productivité globale des facteurs » (PGF).Il s'agit en réalité de tout ce qui concourt à une plus grande efficacité de la combinaison productive, à quantités de facteurs inchangées.L'intensité du progrès technique et l'environnement institutionnel semblent être également des sources importantes des progrès de l'économie.Dans le document 1, on constate par exemple que les 2/3 de la croissance française ou allemande ne s'expliquent pas par des facteurs quantitatifs. Solow a baptisé du terme « résidu » la partie de la croissance économique qui ne peut être expliquée par l'augmentation des quantités de facteurs, travail et capital.Dans la mesure où il fixe des « règles du jeu » visibles et prévisibles pour tous, ce cadre semble favoriser le processus de croissance. North a insisté, par exemple, sur l'importance de la protection des droits de propriété des agents économiques.La législation sur les brevets apporte ainsi aux inventeurs la garantie de pouvoir tirer un profit matériel de leur invention et la protection par les sanctions en cas de non-respect de ce droit de propriété.

SHOW COMMENTS

Comments Dissertation Economique Gratuite

The Latest from auto-znaniya.ru ©